Pour les cheminots, c’est le transfert au privé ou la porte !

Nous avions raison !
La SNCF communique aux cheminots sur l’ouverture à la concurrence de certaines lignes.
Ici c’est par exemple le cas dans la région Grand-Est concernant la ligne Nancy-Contrexéville. Il s’agit d’une concession de 22 ans qui comporte le réseau, l’exploitation, l’entretien… En clair une privatisation !
5C8wGorr.jpg-largeAlors que nous étions mobilisés massivement en 2018 pour dénoncer la réforme du ferroviaire, très largement rejetée par les cheminot-e-s, la Ministre des transports de l’époque Élisabeth Borne nous disait « ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas de licenciement et les cheminots pourront refuser de travailler pour une entreprise privée ».
Nous savions qu’elle mentait, et la communication de la SNCF, qui s’appuie sur le décret numéro n° 2018-1242 du 26 décembre 2018, affirme une fois de plus que les cheminots qui refusent leur transfert au privé, s’ils travaillent à plus de 50% sur la ligne concédée au nouvel opérateur, seront licenciés.
Pour les autres (mois de 50%), ils pourront refuser mais devront accepter une mutation régionale voir nationale. Et s’ils refusent celle-ci, ils seront à leur tour licenciés.
Voilà les conséquences de la réforme du ferroviaire que nous avons combattus.
Alors que la crise sanitaire a mis en lumière l’exigence d’avoir des services publics de haut niveau, la direction de la SNCF, avec l’aval du gouvernement, continue une casse organisée de l’outil ferroviaire public français.
C’est un scandale absolu, un scandale d’état.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s