« Je suis inquiète d’une transposition de certaines dispositions de l’état d’urgence sanitaire dans la loi ordinaire. Cela s’est déjà produit par le passé. Il faut être extrêmement attentif ».

Ce soir dans l’épisode 32 de « Et demain on fait quoi ? », je reçois Manuela Brillat, avocate et docteur en droit humain. Avec elle nous évoquerons l’impact de l’état d’urgence sanitaire sur les libertés individuelles et sur la démocratie.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s