Confinement jour 27. Quand des masques et des tests seront-ils disponibles pour l’ensemble de la population ? Pour le moment le Président refuse d’y répondre. Il devra le faire demain, sous peine d’allumer une colère populaire immense.

Dimanche. C’est toujours un jour particulier. Celui où en temps normal on traîne au lit, prend son café à 10H et brunch à 14h… Celui où le temps s’arrête avant de rebasculer dans le tourbillon de la vie active. Et dire qu’il y a un mois se tenait le 1ertour des élections municipales. J’ai presque l’impression que c’était une autre vie. Dire que ce jour-là nous étions déjà inquiets c’est vrai. Dire que nous avons fait attention toute la journée c’est faux. Dans le tumulte des résultats qui remontaient bureau de vote en bureau de vote, avons-nous respecté les gestes barrières ? Je ne peux le dire avec certitude. Un mois après, la colère est toujours immense à l’égard d’Emmanuel Macron. Comment le Président de la République a-t-il pu maintenir le scrutin, alors même que la veille son Premier Ministre annonçait la mise sous cloche du pays ? Cette question hante tous les militants, quel que soit leur couleur politique. Qui a pris la décision ? Emmanuel Macron seul ou a-t-il céder à la pression de certains responsables politiques ? Une réponse devra être apportée. Des gens sont morts après être allés voter ou avoir tenu un bureau de vote.

Pour la première fois depuis le début du confinement, la pluie vient s’abattre sur ma terrasse. Le temps est couvert. Au loin les nuages s’amoncèlent, menaçants. Sans doute le calme avant la tempête. Non atmosphérique, mais politique. Demain, Emmanuel Macron va s’adresser à la nation. C’est la 4èmefois depuis le début de la crise. Un discours qui s’annonce « dur ». Les communicants du Président ont déjà déblayé le terrain en laissant filtrer des éléments de langage. On ne parlera plus de semaines pour le confinement mais de mois. Pour les écoles, fermetures jusqu’en septembre. Comme le dira Olivier Dartigolles, ancien porte-parole du PCF, sur twitter : « lundi soir Emmanuel Macron annoncera du sang, de la sueur et des larmes quand le pays attend des masques, des tests et un traitement. » Une phrase qui résume le sentiment ambiant. On demande aux salariés de faire toujours plus et on confirme que le confinement va durer plus longtemps mais aucune réponse n’est apportée sur les solutions de nature à nous permettre de sortir de cette situation. Quand des masques et des tests seront-ils disponibles pour l’ensemble de la population ? Pour le moment le Président refuse d’y répondre. Il devra le faire demain, sous peine d’allumer une colère populaire immense. Ce qu’attendent les français ce ne sont pas des discours de guerre, des dissertations philosophiques mais de réponses concrètes sur des questions simples. La gravité du moment exige une transparence absolue.

Demain nous saurons.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s