Chronique sur l’extrême droite ; épisode 3. « Le RN champion des parachutes électoraux »

Anti-système. Voilà comment le FN/RN tente de se présenter aux yeux des citoyens. Un argument usé jusqu’à la corde et qui, quand on y regarde de plus près, s’effrite aussi rapidement que la popularité d’Emmanuel Macron.

Le parachutage de la nounou de la famille Le Pen à Hénin-Beaumont en est le dernier avatar. Après avoir été une assistante parlementaire européenne « fantôme », elle ne connaissait même pas l’adresse du parlement, la voilà candidate intéressée. Comment peut-on être préoccupé par le quotidien des habitants d’une ville alors qu’on vient de s’y installer depuis quelques semaines seulement ? Ce n’est vraiment pas une belle image pour la politique. Ce sont ces pratiques qui abîment durablement la démocratie, et éloignent les citoyens des urnes.

En 2017, lors des législatives Marine Le Pen avait déjà envoyé son beau-frère, Philippe Olivier, dans la 7ème circonscription du Pas-de-Calais où elle avait largement devancé Emmanuel Macron.

Et que dire de Sébastien Chenu, candidat aux régionales dans la Somme en 2015 … avant d’être élu député dans la 19ème circonscription du Nord !

Enfin, pour les municipales à Calais, Marine Le Pen a parachuté Marc-Alexandre de Fleurian, 30 ans, assistant parlementaire du RN.

Anti-système, non. Pro système oui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s