Perpignan Rungis, le silence d’Emmanuelle Wargon fait craindre le pire !

En visite ce matin sur le site du MIN de Rungis, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition Écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, a refusé d’évoquer la question du train Perpignan Rungis.

Alors que cette question est au cœur d’une mobilisation sans précédent pour un train de marchandises ; le silence d’Emmanuelle Wargon laisse présager le pire. Pourquoi, alors que le président Macron souhaite faire de l’écologie la priorité de sa deuxième partie de quinquennat, la secrétaire d’État n’a pas apporté de réponses concrètes sur l’avenir de cette liaison ferroviaire ?

Aux mensonges de juin et aux promesses de juillet, se succède désormais le silence du mois de septembre. Un silence qui vient confirmer une réalité que nous dénonçons depuis plusieurs semaines, le gouvernement veut tuer cette liaison et mettre à mort le fret ferroviaire !

Après avoir donné des leçons d’écologie à la terre entière lors du G7, le président de la République renoue avec ses habitudes, des mots mais aucun acte concret.

Inscrire l’écologie dans la constitution ne sert à rien si on laisse mourir une ligne qui va entrainer le transfert de 25.000 camions supplémentaires par an sur nos routes !

Cette ligne ferroviaire, qui relie la plateforme de Saint-Charles à Perpignan au MIN de Rungis, acheminant chaque jour 1700 tonnes de fruits et légumes frais, doit être déclarée d’intérêt public !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s