Heures sombres pour la France et champ de ruines à gauche.

À l’heure des premières estimations, deux éléments sont particulièrement inquiétants. Malgré une participation supérieure aux dernières européennes, la mobilisation des citoyens pour ce scrutin reste faible au regard de l’influence du Parlement Européen sur les politiques nationales. Enfin cette nouvelle échange électorale confirme l’enracinement d’une extrême droite à un très haut niveau.

En effet pour la deuxième fois de son histoire, le Rassemblement National, avec plus de 23%, arrive en tête des élections européennes en France.

En France, comme en Europe, la peste brune étend son emprise. C’est extrêmement grave.

Les causes sont pourtant connues : crise politique, mépris démocratique et enfermement dans le dogme libéral.

Ce résultat met en lumière la profondeur de la crise politique et sociale que traverse la France, depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Depuis 2005, et le non au référendum, les votes des peuples n’ont eu de cesse d’être piétinés. Alors que le modèle ultra-libéral, qui mêle mise en concurrence et austérité budgétaire, est massivement rejeté en Europe, les gouvernements ont fait le choix du mépris et du passage en force.

Si l’extrême droite est ce soir en tête, c’est surtout par une volonté de sanctionner la politique menée par la majorité gouvernementale. Élu sur une fausse une promesse de « nouveau monde », Emmanuel Macron a mené une politique au service exclusif des riches. Une politique minoritaire à l’échelle du pays comme en témoignent les différentes mobilisations sociales qui traversent le pays, depuis plusieurs mois.

La gauche, elle, sort très affaiblie de ce scrutin. En additionnant ce soir l’ensemble des voix des forces de gauche, on obtient un total de 25 %, soit un score à peine supérieur à celui de l’extrême droite. C’est donc un champ de ruines qui s’offre à nous.

Dans une campagne extrêmement courte, verrouillée médiatiquement, où tout a été fait pour scénariser le duel LREM / RN, le Parti communiste français aura mené une campagne dynamique et de qualité qui malheureusement ne s’est pas suffisamment concrétiser dans les urnes.

Il faut cependant se féliciter du bon score réalisé par l’écologie politique.

Il nous faudra, dans les semaines et les mois à venir, continuer à aller à la rencontre des citoyens pour faire grandir l’idée qu’une autre alternative que le libéralisme ou le populisme est possible.

Alors que la misère ne cesse de gagner du terrain et que scrutin après scrutin l’extrême droite caracole en tête, la gauche doit se remettre en question. Il y a urgence à créer une alternative politique crédible, capable de rassembler toutes celles et ceux qui veulent rompre avec ce système libéral. Il faut créer une perspective réelle et crédible, à gauche, pour redonner de l’espoir à des millions de femmes et d’hommes de gauche, aujourd’hui, plongés dans un profond désarroi.

Aucune force à gauche ne pourra seule créer une alternative majoritaire. Aussi, il faut, dès ce soir, que la gauche, en lien avec le mouvement social et associatif, créer les conditions de faire naître un Front Populaire du 21ème siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s