Arjowiggins, Marlène Schiappa parle d’argent et oublie les salarié.e.s !

En marge de son déplacement dans la Sarthe pour soutenir plusieurs candidats de la liste Renaissance aux européennes, la secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes a remis en cause les propos des délégués du personnel.

Pour Marlène Schiappa « le problème n’est pas l’argent privé mais le business plan ». C’est sûr que pour Pascal Lebart, directeur général de Sequena Capital et président d’Arjowiggins, qui a touché, au titre de l’exercice 2018, environ 1 million d’euros de salaire (900.000 euros de rémunération, 62889 euros de jetons d’administrateur et 2106 euros de voitures), l’argent privé n’est pas un problème. C’est même une goutte d’eau pour un homme qui détient 17 Mandats et 43 Co- mandataires.

IMG_2654.JPGEn revanche, pour les plus de 700 salarié.e.s qui vont rester sur le carreau, l’argent privé est un problème. Des familles entières se retrouvent brisées, par une liquidation organisée de l’intérieur, par des financiers sans scrupule. Lors de mon déplacement sur le site, dans le cadre de l’écriture de mon livre, j’ai pu mesurer la colère des salarié.e.s, leur attachement à leur usine, mais aussi leur détermination à se battre pour trouver un repreneur. Aujourd’hui, l’État les abandonne en rase campagne, c’est inacceptable.

Pour Marlène Schiappa, le problème est celui « d’un modèle ». Oui c’est un problème de modèle, celui d’une économie totalement dérégulée, où la finance règne en maître. Un modèle que vous portez, soutenez et continuez à développer.

Interrogée par le Maine libre, la secrétaire d’État écarte toute possibilité de renationalisation, même temporaire au motif « que toutes les entreprises ne fonctionnent pas avec les mêmes armes ». La nationalisation pour sauver des emplois c’est non mais, en revanche, gaver les entreprises d’argent public, sans aucun contrôle, via le CICE, ne semble pas posez problème à Marlène Schiappa.

Rien qu’en 2018 et 2019, l’usine Arjowiggins a touché plusieurs millions d’euros (19 selon les sources syndicales). Pour combien d’emplois créés ou préservés ? Aucun. Pire, elle en laisse plus de 700 sur le bord de la route et les drames humains commencent à arriver, tant le désespoir est grand devant le renoncement des pouvoirs publics. La semaine dernière, un salarié de 53 ans, marié et père d’un enfant, s’est suicidé. Cela faisait trente-trois ans qu’il travaillait à Arjowiggins Papiers couchés. Terrible.

Une question simple, Madame Schiappa s’engage-t-elle à minima qu’Arjowiggins rembourse l’argent public perçu au titre du CICE, ou l’impunité des patrons voyous va-t-elle continuer ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s