Plus vite, plus haut, plus fort

Tribune publiée sur Le Monde Moderne

On nous promettait un renversement de table. Après deux heures trente de conférence de presse, les pieds n’ont même pas tremblé. Circulez, y’a rien à voir ou si peu.

Depuis des mois, des milliers de français envahissent les ronds-points, inondent les rues de la capitale et des territoires ruraux, occupent certaines entreprises et manifestent pour crier leur désir de vivre dignement. Un cri qui, peu à peu, s’est transformé en haine face à un pouvoir sourd et méprisant. Un pouvoir qui, jour après jour, érige la violence 20180714_EUP001_0.jpgen politique d’état. Gaspard Glantz, en est la tête de proue, mais les corps mutilés, éborgnés se comptent en dizaines.

« Après ce grand débat, rien ne sera comme avant » prophétisait Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, au début du mois d’avril. La déception est à la hauteur des attentes, énorme. Il n’y aura pas de grand soir macroniste. Les patrons peuvent souffler, les riches sont, une fois de plus, les grands absents des annonces de leur marionnette élyséenne. Mais ont-ils vraiment tremblé ? Je suis certaine qu’ils ont même esquissé un sourire au moment où a été annoncée la proposition de missionner la Cour des comptes pour évaluer le montant de l’évasion fiscale. Des syndicats aux ONG, en passant par des experts et autres commissions d’enquêtes, les chiffres de l’évasion fiscale en France sont connus : entre 80 et 100 milliards d’€ par an.

Pour lire la suite, cliquez ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s