Coup d’état au Vénézuéla, les loups sortent du bois.

Fidèle à sa stratégie de déstabilisation des régimes révolutionnaires en Amérique Latine, les États-Unis ont salué ce soir Juan Guaido, qui s’est auto-proclamé président par intérim.

Donald Trump, Javier Bolsonaro et Ìvan Duque annoncent reconnaître le nouvel exécutif vénézuélien. L’extrême droite internationale jubile.

Aujourd’hui, comme hier, et comme demain les USA ne prennent même pas la peine de cacher leur rôle. Ils agissent ouvertement, à découvert.

Le silence de la France est une fois de plus assourdissant. Notre diplomatie est bien plus prompte à réagir quand il s’agit de soutenir la soi-disant opposition démocratique vénézuélienne !

La communauté internationale doit condamner sans attendre le coup d’état en cours au Vénézuéla.

La voix de la France doit parler fort et clair quand on viole le droit international et la souveraineté populaire.

Au delà du régime de Nicolas Maduro, c’est la question de la souveraineté d’un état sud américain face à l’ingérence des États-Unis qui est en jeu.

Solidarité au peuple vénézuélien, à la révolution bolivarienne et à Nicolas Maduro.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s