Lettre aux français, tout ça pour ça !

Ce soir, Emmanuel Macron a publié sa lettre aux français. 5 pages et 34 questions plus loin, on se demande si le Président mesure la colère qui monte dans le pays. Nous sommes loin des attentes populaires exigées et exprimées, depuis plusieurs semaines, sur les ronds-points de France et les divers rassemblements organisés.

En précisant d’entrée « Je n’ai pas oublié que j’ai été élu sur un projet », Emmanuel Macron oublie qu’il n’a pas été élu sur un projet mais sur un rejet de l’extrême droite. Voilà l’erreur fondamentale du macronisme, refuser de voir la vérité en face. Aucune adhésion populaire.

Alors que 77% des français se disent favorables au rétablissement de l’ISF, un chiffre en hausse depuis le début de la mobilisation des gilets jaunes, le Président ferme la porte à cette question en indiquant : «Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons pris ».

Alors que les mots pouvoir d’achat, ISF, RIC, évasion fiscale sont omniprésents dans les revendications émises par les gilets jaunes, ils sont totalement absents de la lettre rédigée aux français, comme si le Président de la République voulait orienter le débat dans un seul sens.

Sur les services publics, le Président pose la question par la négative, en demandant s’il faut en fermer certains. Pourquoi ? Bureaux de poste, gares, hôpitaux, maternités, crèches… Personne ne réclame moins de services publics! Au contraire, les français en demandent plus, notamment de proximité.

Il aurait été judicieux de poser cette question avec la réforme de la SNCF qui acte la suppression de milliers de kilomètres de lignes et qui ferme des centaines de gares. La réponse aurait été unanime : NON. La population est, dans sa plus grande majorité, attachée aux services publics. Elle l’exprime chaque jour.

Enfin, je suis plus qu’interrogatif, voir sidéré par la présence de nombreuses questions sur l’immigration et la laïcité. Jamais nous n’avons entendu les gilets jaunes parler immigration ou laïcité. Jamais ces questions n’ont été sur la table et, à chaque sondage, elles arrivent, et très largement, en dernière position.

En fixant les questions, en les orientant de la sorte, la lettre de Macron biaise le grand débat. C’est un enfumage de plus.

Quelles solutions proposez-vous pour lutter contre l’évasion fiscale ?

Etes-vous favorables à la suppression du CICE pour les entreprises qui font des bénéfices et licencient à la fois en masse ?

ISF, exit-tax, flat-tax, souhaitez-vous que les riches participent à la solidarité nationale, à hauteur de leurs moyens ?

Voilà quelques questions qui auraient dû se trouver dans cette lettre aux français. Pourquoi ? Car elles sont majoritaires chez les gilets jaunes et plus largement chez les français.

Le PCF va continuer à porter dans le débat la hausse des salaires, des retraites, du SMIC, plus largement du pouvoir d’achat. La question de la répartition des richesses est sur la table, le président devra y répondre. Comptez sur nous pour ne rien lâcher !

Avec cette lettre, Macron souhaite créer une diversion. Ultime carte d’un pouvoir aux abois après seulement 18 mois de quinquennat.

Il n’a décidément rien compris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s