Barbier, chien de garde du capitalisme, insulte les cheminot-e-s ! Minable.

‪J’adresse toute ma solidarité à mes collègues cheminot-e-s insultés hier par Christophe Barbier.
Présent dans un train devant être raccordé à un autre en gare d’Annemasse, le journaliste, véritable chien de garde du capitalisme, qui n’avait eu de cesse d’insulter les cheminot-e-s lors de leur mobilisation pour défendre le service public ferroviaire, s’est permis de twetter :  «Deux trains devant se connecter en gare d’Annemasse, aiguillés par erreur sur des voies différentes. Résultat : 46 minutes de retard. Quand « incompétence » rime avec « vivement l’ouverture à la concurrence ! »
 
830x532_journaliste-editorialiste-christophe-barbierAvant de pointer du doigt les cheminots renseignez-vous sur les causes de l’incident. L’ouverture à la concurrence c’est des morts, beaucoup de morts. Regardez en Angleterre.
Plutôt que de pointer du doigt les cheminot-e-s, vous seriez plus inspiré de parler de l’incompétence de celles et ceux qui dirigent l’entreprise et non pas de celles et ceux qui œuvrent pour assurer une production au quotidien 24H sur 24 avec des moyens humains et matériels constamment en baisse.
 
Faire passer des trains, assurer une production ferroviaire ce n’est pas jouer au lego monsieur Barbier.
 
Incompétence. #SNCF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s