Silence et mépris du Président Macron, la France gronde.

Aujourd’hui, pour la troisième semaine d’affilée, des milliers de françaises et de français ont défilé dans le pays pour exiger d’autres choix politiques. Malgré la campagne de démotivation et d’intimidation du gouvernement, cette journée est un immense succès populaire.

À Paris, comme partout dans les territoires, des jonctions ont eu lieu entre les marches pour le climat et celles pour les gilets jaunes. Cela montre, une fois de plus, les aspirations du plus grand nombre à plus de justice sociale, fiscale et écologique.

gilets-jaunes-les-manifestations-du-jour-en-bretagne_4311337_509x330pRetraités, cheminots, lycéens, salariés, chômeurs… Robe noire, gilet jaune ou chasuble rouge, les visages qui composent ces mobilisations sont divers mais tous liés par le désir de changer les choses collectivement.

Ils expriment un désir, vivre dignement, pouvoir manger et payer leur loyer. Rien d’extraordinaire dans une France où le nombre de millionnaires a augmenté de 259 000 nouveaux membres en un an. Dans le même temps, comme dirait notre président, la France compte 9 millions de pauvres.

Le silence assourdissant du Président de la République est inacceptable. Il doit cesser dans les plus brefs délais.

Face à un tel niveau de colère sociale et populaire, la réponse ne doit pas être sécuritaire. Il est indigne d’une République d’envoyer des blindés dans les rues de Paris, de mettre à genoux des lycéens en lutte, ou de tabasser et gazer des manifestants. Les coups de matraques ne feront pas taire la colère sociale !  La violence d’État de Macron doit cesser !

Ce n’est pas mercredi qu’Emmanuel Macron doit s’exprimer mais dès ce soir. Il doit mettre en œuvre des mesures immédiates pour mettre fin à sa politique à destination des riches et multinationales. Une politique qui n’a eu de cesse de mépriser le peuple et de piétiner l’intérêt de millions de citoyens.

Le Président de la République doit, sans délais, annoncer le retour de l’ISF, augmenter les salaires, dont 200€ net pour le SMIC, et les pensions de retraites.

Vendredi prochain, à l’appel de plusieurs organisations syndicales, dont la CGT, une grand journée de mobilisation contre la vie chère va avoir lieu.

Nous devons travailler les revendications dans les entreprises et être des millions en grève, pour envoyer un message sans appel à Emmanuel Macron : reculez ou partez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s