36 ans, mort sous un train. Un nouveau suicide de cheminot. Inacceptable.

La famille cheminote est à nouveau endeuillée.

Un jeune cheminot, âgé de tout juste 36 ans, issu de l’équipement s’est suicidé, mardi 16 octobre, percuté par un TGV. Il était père d’un enfant.

Dans un premier temps je tiens à adresser toutes mes condoléances à la famille de ce cheminot, à ses amis, ses proches et ses collègues.

Silence assourdissant de la direction qui n’a même pas communiqué sur ce drame humain qui vient s’ajouter à une liste si macabre.

Ce nouveau drame s’inscrit dans un contexte social extrêmement dégradé, où se mêlent répression syndicale, incertitude professionnelle et course à la rentabilité au détriment de l’humain.

En 2017, plus de 50 cheminotes et cheminots ont mis fin à leur jour, en 2018 la liste est déjà longue. Combien en faudra-t-il d’autres pour que direction et gouvernement se rendent compte de la situation ?

Nous ne pouvons accepter, en silence et les bras croisés, que nos collègues se suicident « comme si de rien n’était ». Nous ne laisserons pas faire, direction et gouvernement devront assumer leurs responsabilités.

Certains ont déjà et auront encore demain du sang sur les mains ! Ils devront rendre des comptes.

2 commentaires

  1. Mon fils de 38 ans ,chef de service sncf et délégué CGT ,s’est suicidé le 07 Avril en revenant de son service ,laissant femme et enfants …Qui en a parlé??

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s