Les jours passent, les méthodes inhumaines de la direction SNCF apparaissent au grand jour.

Alors que les suicides de cheminot-e-s se multiplient, que le mal-être explose, la direction de la SNCF en gare d’Asnières lance un concours interne avec comme récompense des chèques cadeaux allant jusqu’à 250 euros aux agents qui mettent le plus de PV.

On ne parle pas des contrôleurs, mais des agents des gares qui interviennent dans des gares des Hauts-de-Seine.

Cette initiative locale est permise par une décision de la SNCF qui date de 2016. Une décision qui acte l’assermentation des agents de gare
1726b0c0-ce2a-11e8-9ecc-c6dfd0387d85.pngafin qu’ils puissent mettre des PV dans les gares.

Après la salle de repos au mérite, c’est une nouvelle étape dans la mise en concurrence des cheminot-e-s. La prochaine c’est quoi ? La prime pour dénoncer les migrants dans les trains ?

Mettre en place cette décision, jour où une cheminote a tenté de mettre fin à ses jours en sautant de son bureau situé au troisième étage à Nîmes, met en lumière le caractère anti-social de nos dirigeants.

Ils ne poursuivent qu’un objectif, faire du fric, et même si cela se fait au détriment de la santé des salariés.

Ces primes au mérite sont facilitées par une autre réalité, celle des salaires gelés dans notre entreprise depuis 3 ans alors que la SNCF a fait des bénéfices records en 2017. Qui sait aujourd’hui que des cheminot-e-s gagnent moins que le SMIC ?

Plutôt que de mettre les femmes et les hommes de notre entreprise en concurrence, augmentez les salaires !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s