Agen. Non, les chambres à gaz ne sont pas « un détail de l’Histoire »

image

C’est avec une grande consternation que je découvre les propos de Catherine Lesne, conseillère municipale FN de la ville d’Agen.
Non, les chambres à gaz ne sont pas « un détail de l’Histoire ». Dire cela relève à la fois d’une méconnaissance de l’histoire et d’une malhonnêteté intellectuelle qui fait froid dans le dos.
Les propos tenus sont abjects. Ils sont une honte absolue. Je tiens à les condamner ici avec la plus grande fermeté. Des sanctions lourdes s’imposent. Aucun laxisme ne doit être toléré quand on propage la haine et qu’on remet en cause l’histoire.
Ces propos sont à l’image du Rassemblement National, ouvertement xénophobe. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une militante ou un militant de l’ex Front National remet publiquement en cause l’existence des chambres à gaz.
L’exclusion de cette militante par les instances nationales est l’arbre qui cache la forêt. Depuis des dizaines d’années,  le Front National a construit sa politique sur des idées nauséabondes, ouvertement réactionnaires.
Des milliers de femmes, d’enfants et d’hommes ont péri des crimes nazis. Ce sont des crimes de guerre et contre l’humanité. Pas un détail !
Leurs mémoires méritent d’être respectées. Votre haine minable ne vaut rien comparée au courage des résistant-es à l’occupant nazi.
Les communistes serons toujours présents pour combattre celles et ceux qui propagent la haine, la xénophobie et le racisme.
Jamais nous n’accepterons de tels propos. Vous nous trouverez toujours en face de vous !