Travailleurs saisonniers agricoles en Tarn et Garonne, en finir avec des pratiques inhumaines.

Le nouvelle affaire d’exploitation de plusieurs travailleurs saisonniers agricoles espagnols en Tarn en Garonne illustre les dérives en cours depuis plusieurs années dans notre département.
Profitant de la misère de jeunes femmes et hommes fuyant leur pays pour gagner leur vie, et qui souvent ne maîtrisent pas la langue française, des exploitants agricoles se livrent à des pratiques inhumaines à l’égard des travailleurs saisonniers.

Ici les saisonniers n’ont jamais vu leur contrat de travail, ceux-ci étant directement signés par l’exploitant agricole. Contrats de travail qui prévoyaient que les saisonniers travaillent 7 jours sur 7 sans aucun jour de repos ! Et que dire des conditions d’hébergement : 8 personnes dans 3 chambres, une salle d’eau avec douche et toilettes non séparées pour 21 personnes femmes et hommes ! Inacceptable !

N’ayons par peur des mots, nous sommes ici en face d’un système de traite des êtres humains. Il est temps d’y mettre fin, de façon définitive.

Les pouvoirs publics doivent prendre leur responsabilité et sanctionner lourdement les femmes et les hommes qui considèrent les saisonniers comme des esclaves !

Nous le savons, l’emploi saisonnier connaît l’instabilité des parcours, trop souvent la précarité et parfois de nombreux manquements de la part des employeurs au code du travail.

Des solutions existent pour permettre à celles et ceux qui souhaitent exercer leur activité de saisonnier dans des conditions de travail dignes avec un salaire qui permette de vivre correctement.

Le conseil régional Occitanie pourrait par exemple mettre en place un observatoire régional du travail saisonnier et créer une carte transports quasi gratuite pour les travailleurs saisonniers. Les travailleurs saisonniers doivent avoir les mêmes droits que les travailleurs en CDI.

Le Parti communiste français du Tarn-et-Garonne soutient les travailleurs saisonniers dans leur combat pour la reconnaissance de leur droit, le paiement de leur salaire et le respect de leur dignité.

Un commentaire

  1. Ces employeurs prétendent employés des travailleurs espagnols et autres parce qu’ils ne trouvent pas des français? La réalité c’est que ça les arrangent bien car voilà ils les prennent pour des esclaves ( conditions de travail, contrats foireux). Choses qu’ils ne pourraient pas faire avec des français. Idem pour l’Allemagne et etc … patrons voyous. toutes les forces de gauche doivent s’unir pour gagner le combat.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s