« La France a besoin d’une gauche de progrès social, d’une gauche d’opposition au projet ultralibéral d’Emmanuel Macron »

Au regard des résultats du 1er tour des élections législatives, la première inquiétude concerne l’état de notre démocratie. Avec plus de 50% d’abstention, nous avons atteint un niveau record sous la 5ème République. Cette abstention, exponentielle depuis 2002, est le résultat de l’inversion du calendrier électoral qui laisse croire que ce scrutin ne serait qu’une simple ratification du résultat de l’élection présidentielle, faisant ainsi peser de graves dangers sur le pluralisme politique.

Notre république est à bout de souffle, ses institutions sont aux abois. Il nous faut entièrement repenser notre fonctionnement démocratique pour déboucher sur une 6ème République seule solution pour redonner du sens au débat démocratique. L’instauration de la proportionnelle doit aussi être une priorité.

Quand à la gauche, c’est un véritable champ de ruine. Tout ce qui ressemble de près ou de loin au progressisme est balayé. Tout est à reconstruite. Un immense chantier s’ouvre devant nous.

En Tarn et Garonne, comme ailleurs, des candidats du Front National sont présents au second tour. Il faut impérativement se mobiliser massivement, comme nous l’avons fait lors du second tour de l’élection présidentielle, pour empêcher que les idées de haine, de racisme, de xénophobie et de préférence nationale n’entrent à l’Assemblée Nationale.

Avec 32% des voix Emmanuel Macron est en passe de disposer d’une très large majorité au sein de la future Assemblée Nationale, laissant penser que son projet recueille l’adhésion du plus grand nombre. Une illusion de plus.

Il nous reste une semaine pour envahir le terrain dans toutes les circonscriptions où nous sommes au second tour. Une semaine pour convaincre de l’utilité d’avoir des députés communistes. Une semaine pour dire l’extrême dangerosité que représente le fait de laisser le pouvoir législatif entre les mains d’un seul homme. Une semaine pour refuser de donner les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron.

En élisant des députés PCF, ou soutenu par le PCF, c’est l’assurance d’élire des hommes et des femmes qui s’opposeront à la casse du code du travail, à la loi d’habilitation des ordonnances et à toute politique anti-sociale.   Des hommes et des femmes, fidèles à leurs engagements, qui seront les portes voix des territoires au sein de l’hémicycle.

La France a besoin d’une gauche de progrès social, d’une gauche d’opposition au projet ultralibéral d’Emmanuel Macron, une gauche qui rassemble plus qu’elle ne divise, une gauche qui respecte la diversité de toutes les forces, une gauche qui se construit autour des communistes, des écologistes, des insoumis, des syndicalistes, des citoyens … Une gauche composée de toutes celles et ceux qui veulent construire une autre société. Voilà l’enjeu de demain.

Alors dimanche prochain, faisons entrer André, Elsa, Pierre, Hubert, Sébastien, Fabien,Yasmine, Nicolas, Marie-Georges, Jean-Paul, Stéphane, Pierre, à l’Assemblée Nationale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s