Les mots ont un sens. Épisode 2.

François Fillon. « Je n’ai qu’un compte en banque, il est à Sablé-sur-Sarthe ». Par cette affirmation, le candidat de la droite pensait éteindre l’incendie, c’est une poudrière qu’il a allumé. Au moment même de prononcer cette phrase, il savait qu’il mentait. Déjà insupportable.

En effet, la loi impose à chaque sénateur, ou député, d’avoir deux comptes dissociés. Mais pour qui nous prend-t-il ? Fillon vit dans un château, mais les français ne sont pas pour autant des cerfs que l’on manipule. Le temps des seigneuries est révolu.

Quel écœurement de repenser à cette visite de l’ex-premier ministre dans les locaux du imagessecours populaire, tel un baron visitant ces manants, quand dans le même temps il se permet de détourner plus d’un million d’euros d’argent public ! À tire de comparaison cela représente 41 années de salaire pour un cheminot, 50 années pour une infirmière qui débute, 72 ans de SMIC ! Des sommes folles, totalement indécentes, quand dans le même temps la pauvreté explose.

« Imagine-t-on le Général de Gaulle mis en examen » disait Fillon à propos de Sarkozy, mais imagine-t-on De Gaulle, enrichir femmes et enfants en détournant de l’argent public ? Non. Chez Fillon, c’est l’euro-million en famille !

Pour paraphraser le très réactionnaire Fillon « Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable ». Alors, retourne dans ton manoir, écrire des fiches de lectures imaginaires.

Macron. « Je suis favorable à l’ouverture des bibliothèques le dimanche ». Proposition du créateur d’En Marche, ou amendement de la députée Aurélie Filipetti lors du « débat », et ou on n’oublie pas le 49.3, sur la loi Macron ? Les deux.

Ainsi l’ex ministre des finances propose de faire ce qu’il a refusé de réaliser quand il était au pouvoir. Symbole de l’incohérence du programme d’Emmanuel Macron. En jargon politique cela se nomme souffrir de « Macronite ». Le moins qu’on puisse dire c’est quelle est ici aiguë !

Tel du vernis de mauvaise qualité, celui qui entoure Macron ne cesse de s’effriter. Candidat du renouveau ? Rien n’est plus faux. Secrétaire général de l’Elysée, ministre des finances … Macron est un pur produit du système, qui pendant 5 ans a été au cœur du quinquennat de François Hollande. Pas d’amnistie pour celui qui a traité les salariées de GAD d’illettrées !

Ces innovations en politique ? Supprimer l’ISF et un allègement de charges. Bref, rien de neuf, plutôt du vieux et surtout des idées de droite ! À qui pense Macron en proposant de telles idées, à ses amis, mais sans doute un peu à lui-même. Sans doute traumatisé par son contrôle fiscal suite à sa tentative de fraude !

Entre gens de la même caste on se n’oublie pas.

Banquier d’affaires un jour, amis des riches toujours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s