Air France : une colère froide.

Elle a donc osé.  C’est en plein mois d’août, au cœur de l’été, cette période normalement synonyme de repos, de famille et de bonheur ; c’est pendant cette période de vacances, acquise parfois au prix du sang par des millions de travailleurs, que la ministre du Travail Myriam El Khomry a décidé de sévir. Dans un communiqué d’une froideur incroyable, son ministère a annoncé passer outre l’avis de l’inspection du travail et autoriser le licenciement du délégué CGT d’Air France, Vincent Martinez. Pas de trêve dans la chasse aux sorcières organisée par le gouvernement.

Pour simple rappel, Vincent Martinez faisait partie de la célèbre journée baptisée par le monde médiatique « journée de la chemise déchirée ». Qui n’a pas vu et revu ces images, soi-disant atroces, d’un DRH fuyant les salariés pour éviter un lynchage mortel. Une grille de lecture biaisée dès le départ. Car, oui, la violence est présente. Omniprésente même. Mais pas chez les salariés. Un plan de licenciement record, une direction méprisante refusant d’assumer ses responsabilités, refusant même de répondre aux interrogations des personnels mobilisés … Voilà la vraie violence, humaine et sociale… Une violence durable, insidieuse qui détruit des vies, brise des familles… Jamais mesurée, jamais évoquée ; elle est pourtant celle qui fait le plus de mal. Telle une lame d’acier, elle vient avec froideur  et indifférence frapper toutes celles et ceux qui tentent de résister au dogme du néo-libéralisme. Mais cette épée, rappelons-le, n’est pas maniée par n’importe qui. Des visages, des noms sont à la manœuvre.  Hollande, Valls, El khomry … Les fossoyeurs du code du travail, véritables coupeurs de têtes de syndicalistes. Nous n’oublierons pas. Jamais.

Le sentiment qui m’anime ? Colère, dégout et tristesse. Comment se revendiquer de gauche et faire preuve d’un tel cynisme ? Comment annoncer vouloir faire de ce quinquennat celui du dialogue social et mépriser les salariés en lutte avec une telle force ? Car le cas de Vincent Martinez n’est, malheureusement, pas un cas isolé. Au contraire, c’est le symbole de ce quinquennat. Celui d’un gouvernement plutôt occupé à chasser les syndicalistes que les fraudes au CICE ou les milliards qui s’envolent en raison de l’évasion fiscale.  Teffal, Goodyear … Les exemples sont légion. Enfermé dans leur bulle libérale, rejeté par une majorité de l’opinion, sans majorité pour gouverner, utilisant le 43.3 à tour de bras, ce gouvernement est décidé à régler le compte de toutes celles et ceux qui tentent de s’opposer à leur politique dévastatrice.

Nous aussi nous sommes déterminés à régler nos comptes. Car cette décision est avant tout une décision politique. Sans doute animée pas un esprit de revanche, la ministre du travail entend ainsi affirmer son autorité après une loi travail contestée comme jamais, et validée en étouffant tout processus démocratique. Quelle étroitesse d’esprit, quelle petitesse politique. De la part d’une ministre, nous sommes en droit d’entendre autre chose.

Il nous faut dès aujourd’hui construire une réponse politique. Dès le 15 septembre, répondons à l’appel de plusieurs syndicats et organisations de jeunesse pour réaffirmer notre opposition à la loi travail. C’est en s’opposant de façon déterminée et unie à cette loi moyenâgeuse que nous éviterons d’autres « Vincent Martinez ».  La fête de l’Humanité des 9, 10 et 11 septembre 2016 sera également une étape importante. Véritable carrefour des luttes, elle doit permettre de débattre, d’échanger, de faire des propositions et de construire une véritable politique alternative à gauche.

Car si votre cynisme est froid, madame la ministre, notre détermination est bouillante. Soyez sûre d’une chose, nous vous préparons une rentrée sociale 2016 bouillante.

Une pétition de soutien est en ligne : vous pouvez la signer en cliquant sur le lien suivant : https://www.change.org/p/air-france-non-%C3%A0-la-justice-de-classe-vincent-martinez-doit-%C3%AAtre-r%C3%A9int%C3%A9gr%C3%A9-par-air-france

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s